Les commissions d’Interfel

Favoriser le dialogue Interprofessionnel

Parmi ses missions, Interfel a pour rôle d’encourager la consommation de fruits et légumes frais, notamment auprès du grand public. L’interprofession a également pour vocation de favoriser le dialogue entre professionnels de la filière. Au-delà des instances de gouvernance (telles que le Conseil d’administration et la COPN), Interfel réunit les professionnels de la filière dans différents cadres. Dans cette optique, des commissions, des comités, des groupes de travail (GT) et des comités de pilotage (Copils), sont mis en place.

Principe et Fonctionnement

Les commissions sont des groupes de réunion, composées de représentants des organisations professionnelles nationales qui constituent l’interprofession. Elles travaillent, conformément au mandat donné par le Conseil d’administration (CA), sur les thématiques qui les concernent et formalisent les propositions qui feront l’objet de décisions par le CA.

Les actions des commissions:

  • Elles exécutent les actions et veillent au respect du budget décidé par le CA.
  • Leur transversalité conduit à ce que le CA décide de leur création.
  • A chaque CA, elles procèdent directement au compte-rendu de leurs activités.
  • La validation des financements des actions doit se faire en amont au sein des commissions.
  • Une commission est constituée d’au moins un représentant par famille professionnelle.
  • Une commission peut proposer au CA la création d’un comité ou d’un groupe de travail (GT) qui lui est rattaché.

Les cinq commissions d’Interfel

Jamais trop mixés

1. La Commission Communication

Elle a pour missions principales de répondre à la fois aux attentes sociétales des consommateurs-citoyens, via une communication informative, et aux demandes des consommateurs et/ou acheteurs via une communication publi-promotionnelle. Plusieurs groupes de travail sont mis en place pour mener à bien chaque typologie d’actions.

La Commission communication organise et met en œuvre, de manière complémentaire et coordonnée, les programmes d’actions pour la promotion et l’information sur les fruits et légumes frais et les métiers de la filière. À cet effet, elle propose au CA une stratégie de communication sur trois ans, qui répond aux objectifs définis par l’interprofession.

2. La Commission Economie

La Commission économie est le moteur du dialogue interprofessionnel. Des représentants issus de toutes les familles professionnelles se retrouvent pour partager leurs pratiques et trouver ensemble des solutions à des problématiques transversales.

Les travaux menés dans les différents groupes de travail et comités peuvent se concrétiser par des accords interprofessionnels qui ont la possibilité d’être étendus par les Pouvoirs publics. La Commission Economie est un lieu d’échange, de dialogue, d’intelligence collective, de partage d’expériences et de transfert d’expertises, permettant de développer un environnement favorable à l’élaboration de recommandations, outils et accords interprofessionnels applicables et appliqués, au service de la durabilité, la valorisation, la sécurité alimentaire et la compétitivité de la filière. Cette commission doit viser l’adéquation de l’offre à la demande avec pour objectif final d’augmenter la consommation de fruits et légumes frais et la part de la production française.

S’appuyant sur les ressources de son observatoire économique et de l’expertise conjointe d’Interfel et du CTIFL, la Commission économie a pour ambition de relever les défis économiques en matière de production, de commercialisation et de valorisation des fruits et légumes frais. Pour cela, elle met à la disposition des professionnels des outils et données d’analyse économique et assure un suivi conjoncturel des marchés.

3. La Commission Internationale

En 2016, la Commission marchés extérieurs est devenue la Commission internationale. Elle a pour principales missions de favoriser le développement des marchés des fruits et légumes frais et d’améliorer les échanges de ces derniers en France et dans le monde.

Afin de parvenir à cet objectif, la Commission internationale s’appuie sur plusieurs leviers d’actions :

  • un lobbying permanent auprès des instances publiques dans les négociations internationales,
  • la mise en avant des opérateurs français dans les salons internationaux professionnels, et
  • la valorisation des produits à travers des programmes de promotion dans différents marchés ciblés en Europe ou dans les Pays Tiers.

4. La Commission SIREF

Créée en février 2016, la Commission stratégique de l’innovation, de la recherche, de l’expérimentation et de la formation (SIREF) est l’instance qui vise à construire la stratégie à mettre en œuvre en matière d’innovation, de recherche, d’expérimentation et de formation par les organismes travaillant au service de l’ensemble des maillons de la filière des fruits et légumes.

Elle a pour principaux objectifs d’assurer le développement et l’amélioration de la connaissance des différents maillons de la filière et de répondre aux attentes professionnelles et sociétales, notamment par l’intermédiaire de l’institut technique qu’est le CTIFL.

5. La Commission des Comités Régionaux

La Commission des Comités régionaux a pour mission de représenter les Comités régionaux au sein de l’interprofession nationale. Elle élabore les déclinaisons de la stratégie nationale au niveau régional par la mise en place d’actions opérationnelles interprofessionnelles. Elle fait remonter au niveau national les problématiques rencontrées en région.

Cette Commission est composée de 2 représentations :

  • Les organisations d’Interfel,
  • Les présidents des Comités régionaux.

Créée en 2020, la Commission des Comités régionaux fut pleinement opérationnelle en 2021. Nous l’avons réunie à 3 reprises pour structurer la mise en place des Comités régionaux mais aussi et surtout leurs programmes d’action.

Cette Commission est le lieu d’échange et d’information des différentes organisations professionnelles membres d’Interfel sur l’activité des Comités, ce qui est très important, surtout pour des organisations qui ne sont pas présentes dans tout ou partie des Comités.