Alerte : Rappel télédéclaration, c'est le moment de déclarer votre cotisation du 4ème trimestre 2022.
Image de décoration en fond présentant du feuillage et des pommes
Cagette de tomates

Les signes de qualité et la certification environnementale

En France et en Europe, des logos officiels permettent de reconnaître les produits qui bénéficient d’un signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO). Ce sont des démarches collectives et volontaires émanant de producteurs ou d’un groupement de producteurs appliquant des conditions de production strictes validées par l’État et contrôlées régulièrement par des organismes indépendants agréés par l’État.  Ce sont des garanties pour le consommateur sur l’origine (AOC et AOP ; IGP), la qualité (Label rouge), une recette traditionnelle (STG) ou le respect de l’environnement (Agriculture biologique). Source : INAO

La certification environnementale des exploitations agricoles aboutissant à la HVE (Haute Valeur Environnementale) est également un dispositif public permettant la valorisation de produits agricoles, transformés ou non, dont les modes de production sont plus particulièrement respectueux de l’environnement. Ces dispositifs sont encadrés par un cahier des charges précis dont les exigences sont contrôlées sur place, par des organismes indépendants agréés par l’État (organismes certificateurs). Source : Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire

Pourquoi des SIQO (Signes d’identification de qualité et d’origine) ?

Fruits ou légumes, de nombreux produits bénéficient d’un signe officiel qui certifie leur qualité ou leur origine. Ils témoignent de la richesse de notre patrimoine culinaire. Le point sur leur signification et sur les démarches de progrès engagées par les professionnels de la filière des fruits et légumes.

Les différents principes des SIQO :

  • Une démarche collective et volontaire émanant de producteurs ou d’un groupement de producteurs
  • Des conditions de production strictes validées par l’État
  • Des contrôles réguliers réalisés par des organismes indépendants agréés par l’État

Sources: INAO

Les 4 signes d’identification de qualité et d’origine (SIQO) présents dans la filière des fruits et légumes frais sont :

AOC et AOP : un lien au terroir

Un terroir est une zone géographique particulière où une production tire son originalité directement des spécificités de son aire de production.

  • L’Appellation d’origine protégée (AOP) désigne un produit dont toutes les étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, qui donne ses caractéristiques au produit. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union européenne.
  • L’Appellation d’origine contrôlée (AOC) désigne des produits répondant aux critères de l’AOP et protège la dénomination sur le territoire français. Elle constitue une étape vers l’AOP, désormais signe européen.

Dans le secteur des fruits et légumes frais, il y a 14 AOP reconnues

L’Indication Géographique Protégée (IGP) un territoire, un savoir-faire

L’Indication géographique protégée (IGP) identifie un produit agricole dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. Pour prétendre à l’obtention de ce signe officiel lié à l’origine et à la qualité (SIQO), une étape au moins parmi la production, la transformation ou l’élaboration de ce produit doit avoir lieu dans cette aire géographique délimitée

L’IGP est liée à un savoir-faire. Elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle européenne mais aussi internationale

Dans le secteur des fruits et légumes frais, il y a 29 IGP reconnues.

Le Label Rouge : la qualité supérieure

Le Label Rouge est un signe national qui désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieure par rapport aux autres produits similaires habituellement commercialisés.

Outre les caractéristiques sensorielles du produit Label Rouge et leur perception par le consommateur, la qualité supérieure repose sur :

  • Des conditions de production, qui se distinguent des conditions de production des produits similaires habituellement commercialisés,
  • L’image du produit au regard de ses conditions de production,
  • Les éléments de présentation ou de service.

Une denrée ou un produit Label Rouge peut bénéficier simultanément d’une Indication Géographique Protégée ou d’une Spécialité Traditionnelle Garantie (STG), mais pas d’une Appellation d’Origine (AOC/AOP).

Dans le secteur des fruits et légumes frais, il y a 20 labels rouge reconnus.

Les SIQO en chiffres

Carte des SIQO en France

Plus d’informations sur les signes d’identification de la qualité et de l’origine sur le site de l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité)


L’Agriculture Biologique (AB)

Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter des pratiques respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être également intégrées aux autres modes de production. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.

C’est un mode de production réglementé qui établit des garanties environnementales  : 

  • Pour le climat : l’utilisation d’engrais organiques permet d’atténuer les émissions de GES. En effet, la fabrication d’engrais organiques, ne nécessite pas ou peu l’usage d’énergies fossiles, sources d’émission de CO2 ; 
  • Pour la biodiversité : Comme mentionné dans l’article 4 du règlement européen relatif à l’agriculture biologique, l’AB vise « à atteindre un niveau élevé de biodiversité ». De plus, elle participe à la préservation d’un ensemble de services écosystémiques tels que la pollinisation ou la régulation de bioagresseurs, dont les agriculteurs sont eux-mêmes bénéficiaires ; 
  • Pour la qualité des sols : du fait de l’utilisation privilégiée des engrais organiques en AB mais aussi au recours privilégié à des techniques de biocontrôle et à des rotations et assolements, l’AB contribue à préserver la qualité des sols ; 
  • Pour la qualité de l’eau : La fertilisation organique des sols et la non-utilisation des traitements phytosanitaires de synthèse privilégiée en AB participent à la préservation qualitative de la ressource en eau. 

En résumé, l’AB, c’est :

Un système de gestion durable pour l’agriculture,

Une grande variété de produits agricoles et alimentaires de qualité,

Une source d’innovations pour l’agriculture, dans une approche agro-écologique.


Qu’est-ce que la Certification Environnementale ?

C’est une démarche instaurée par les pouvoirs publics permettant d’identifier les exploitations engagées dans des démarches particulièrement respectueuses de l’environnement et qui est applicable à tous les systèmes de production. Elle concerne l’ensemble de l’exploitation agricole et porte sur 4 domaines environnementaux :

  • biodiversité,
  • stratégie phytosanitaire,
  • gestion de la fertilisation et
  • gestion de la ressource en eau. 

La Certification environnementale comprend 3 niveaux : CE1, CE2, CE3 (HVE).

Haute Valeur Environnementale (HVE)

La filière fruits et légumes est particulièrement investie dans le développement de la certification environnementale et se positionne parmi les trois premières filières qui comptent le plus d’exploitations certifiées (avec la viticulture et les grandes cultures).

La progression du nombre d’exploitations certifiées HVE dans la filière des fruits et légumes est exponentielle depuis 2020.  

Certification environnementale vers la HVE

Guide à destination des opérateurs de la filière des fruits et légumes frais