Alerte : Rappel télédéclaration, c'est le moment de déclarer votre cotisation du 3ème trimestre 2022

Gouvernance et organisation

La gouvernance d’Interfel tient compte des spécificités de la filière qui ont conduit, au-delà de l’Assemblée générale et d’un bureau propre généralement à toute association, à créer deux instances complémentaires de décisions que sont la Conférence des organisations professionnelles nationales (COPN) et le Conseil d’administration.

Ces deux instances permettent à la fois une large participation et représentation des différentes familles professionnelles et également la participation du plus grand nombre possible de professionnels aux discussions concernant les orientations de l’interprofession

Le Bureau

Il est composé a minima d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire général et d’un trésorier.

Il a pour mission d’assister le président, de préparer les ordres du jour de la Conférence des organisations professionnelles nationales et du Conseil d’administration et de répondre aux demandes formulées par le directeur général dans le cadre de la gestion de l’association.

Les membres du bureau

La Conférence des organisations professionnelles nationales

La COPN est un organe de décision permettant de réunir les présidents sur tout ce qui relève strictement des accords interprofessionnels, après discussion au sein du Conseil d’administration. Contrairement au Conseil d’administration, elle est organisée en collèges.

Chaque président, représentant son organisation professionnelle, fait partie soit du collège amont, soit du collège aval. Les décisions prises par la Conférence des organisations professionnelles nationales concernent toutes les décisions qui doivent être prises à l’unanimité́ des collèges. Cela concerne tout particulièrement tous les accords interprofessionnels et notamment ceux faisant l’objet d’une demande d’extension auprès des Pouvoirs publics.

C’est la conférence des présidents qui décide également de la composition de l’interprofession, du niveau de règlement de la cotisation et du budget global de la structure. La COPN décide enfin des actions requérant l’unanimité et l’extension. La Conférence des Présidents se prononce en particulier sur le budget lié à l’extension de la CVO.

Les membres de la COPN

Le Conseil d’administration

Le Conseil d’administration débat des orientations stratégiques de l’interprofession, ainsi que des budgets y afférant, des accords interprofessionnels et décide de l’ensemble des actions ne nécessitant pas l’unanimité des membres, les votes se faisant à la majorité des 2/3.

Les décisions du Conseil d’administration sont préparées et formalisées par les Commissions thématiques (Économie, Communication, Marchés extérieurs, et la Commission Innovation recherche expérimentation et formation).

Les membres du CA

Les commissions

Les commissions sont composées de représentants des organisations professionnelles nationales qui constituent l’interprofession. Elles travaillent, conformément au mandat donné par le Conseil d’Administration, sur les thématiques qui les concernent et formalisent les propositions qui feront l’objet de décision par le CA. Elles gèrent, dans leur domaine de compétence, les budgets qui leur sont confié par le Conseil d’Administration. Elles peuvent décider de la création des Groupes de Travail et proposer au CA la création de comités sur des problèmes spécifiques.

Chaque commission est constituée d’un collège amont et d’un collège aval et rend compte de son action au Conseil d’Administration.

Le CA d’Interfel compte aujourd’hui cinq commissions :

  • Commission communication
  • Commission économie
  • Commission internationale
  • Commission SIREF (Recherche, expérimentation, innovation & formation)
  • Commission comités régionaux d’Interfel

Les membres des commissions

Les Comités et Groupes de travail

Les comités

La création de comité est décidée par le conseil d’administration sur proposition d’une commission. Les comités rassemblent des représentants de familles de l’interprofession concernés par le sujet, des personnalités et des experts d’un domaine particulier sur des problématiques qui sont arrêtés par le Conseil d’administration. Le mandat du comité couvre la période durant laquelle l’interprofession a obtenu l’extension de la cotisation (3 ans). Il peut être tacitement renouvelé si le conseil ne met pas fin à leur mission. Les comités ne peuvent pas engager de budget par eux- mêmes : ils soumettent leurs projets à la commission compétente et rendent compte devant elle des avancées de leurs travaux. Découvrez les actions des comités:

  • Comité RHD: la gouvernance du Comité RHD d’Interfel est assurée par 2 co-rapporteurs : Guy-Bernard Cordier (UNCGFL) et Eric Lepêcheur (RESTAU’CO).
  • Comité BIO: la gouvernance du Comité Bio d’Interfel est assurée par 2 co-rapporteurs : Bruno Vila (Légumes de France) et Emmanuel Eichner (SNIFL).
  • Comité RSE: la gouvernance du Comité RSE d’Interfel est assurée par 2 co-rapporteurs : Patrick Briand (FELCOOP) et Mathilde Caner (FCD)

Les groupes de travail

Ils sont toujours créés par une commission. Les groupes de travail se composent d’experts dans un domaine particulier issus des familles professionnelles ou de l’externe. Leur durée de vie est limitée à une année, période durant laquelle le groupe doit remettre l’analyse technique demandée. Ils reportent uniquement à la Commission dont ils dépendent.

L’Organisation fonctionnelle interne

Parallèlement aux instances de décisions, les salariés d’Interfel, qu’ils soient basés au siège parisien ou ambassadeurs en régions, sont rassemblés dans différents services organisés sous trois directions, ayant chacune pour mission respective :

  • la gestion de la connaissance des produits et des stratégies qualité ;
  • la gestion de la demande consommateur et l’attente citoyenne ;
  • la gestion des stratégies interprofessionnelles.