Interfel
Toute l'activité de la filière
Fruits et légumes
Gauche Droite
Les réponses aux questions que vous vous posez sur Interfel.
Publié le 18.04.2008


Qu'est-ce-qu'une interprofession ?
Les spécificités du monde agricole et de l'industrie agroalimentaire ont rendu nécessaire, au sein de chaque filière, la concertation permanente des opérateurs et la mise en œuvre d’actions communes.
Pour créer ce lieu d’échanges entre les familles professionnelles (production, transformation, négoce et distribution), la loi du 10 juillet 1975 a créé le statut des Interprofessions.
Aujourd'hui, on dénombre une soixantaine d'organismes à caractère interprofessionnel couvrant la quasi-totalité des productions agricoles.
Interfel, association privée à but non-lucratif, est l’interprofession représentative du secteur des fruits et légumes frais. Reconnue en tant que telle par les pouvoirs publics, elle a le privilège de pouvoir établir des accords interprofessionnels ayant force de loi, après extension par les pouvoirs publics.
Pour en savoir plus : http://www.cliaa.com/
Sur le site : Présentation d'Interfel ; Textes officiels


A quoi sert la Cotisation Interfel ?  Que fait Interfel ?
Interfel a pour mission de développer le marché des fruits et légumes, de favoriser la croissance et la rentabilité des entreprises de la filière et de défendre leurs intérêts. Ce développement passe par des actions ambitieuses dont la réalisation n’est rendue possible que grâce à la cotisation volontaire étendue (CVE).
Les deux grands pôles d’actions sont :
La promotion (campagne 10 par jour pour développer la demande sur le marché français d’une part, promotion des produits français à l’export d’autre part) ;
L’économie de la filière (information économique, amélioration qualitative via les accords interprofessionnels, meilleure valorisation via la segmentation stratégique, suivi de marchés, défense des intérêts de la filière auprès de l’Union Européenne...).
Pour en savoir plus : consultez la rubrique cotisation


Comment être informé des actions d'Interfel ?
- s'inscrire aux alertes ou newsletters du site interfel.com
- remplir la fiche d'identification adressée avec le bordereau de cotisation
- adhérer à l'une des familles professionnelles membres d'Interfel.
Les grands débats se tiennent en effet au sein des familles professionnelles et des instances interprofessionnelles, et les décisions du conseil d’administration d’Interfel sont prises à l’unanimité des familles. Par conséquent, être membre de l’une des familles professionnelles (celle correspondant à votre activité) vous donne "une longueur d’avance".

 

Je suis gérant d’un magasin où je vends des fruits et légumes. Suis-je concerné par l’application des accords interprofessionnels (ex : date de commercialisation, calibres, maturité, etc) ?
Oui, les accords interprofessionnels s’appliquent à toutes les entreprises de la filière, " dès le stade de la production et à toutes les étapes de la commercialisation ".
Pour en savoir plus : Accords Interprofessionnels

 

Mon entreprise peut-elle utiliser les logos "fraich'attitude" et "la moitié en fruits et légumes" sur ses supports de communication ?
Oui, si l'activité de votre entreprise concerne les fruits et légumes frais, vous pouvez utiliser gratuitement différents logos sur vos propres supports de communication.
Pour plus de détails sur la démarche à entreprendre : Consulter "Des outils"

 

Puis-je obtenir du matériel d'information et de publicité (PLU, ILV) à mettre sur mon point de vente ?
Oui, Interfel conçoit et fabrique tous les ans du matériel de PLV/ILV destinés à être utilisés dans tous les types de points de vente (du commerce spécialisé indépendant à la grande surface). 
Pour en savoir plus sur le matériel point de vente : Consulter "Des outils"


Interfel mène-t-elle des actions hors de France ?
Oui, Interfel mène des programmes de communication très importants hors de l’Hexagone. L’objectif de ces programmes est de promouvoir l’offre française de fruits et légumes, en particulier sur les produits suivants : la pomme, la gamme des fruits d’été, l’asperge, la carotte et le kiwi.
La pomme française, leader mondial à l’exportation, communique dans une vingtaine de pays, tandis que les autres produits sont plus centrés sur la destination Europe.
Ce sont les professionnels concernés par l’exportation qui font les choix stratégiques au sein de la Commission Interprofessionnelle Marchés Extérieurs et des Groupes de Travail par produit.
Pour en savoir plus : le Coin des exportateurs

 

En quoi l'accessibilité est-elle un sujet d'actualité pour la filière ?
Les consommateurs sont aujourd'hui bien conscients de l'intéret nutritionnel des fruits et légumes pour leur santé. Néanmoins, la consommation reste nettement inférieur aux recommandations de l'OMS. Il existe plusieurs raisons à cela, mais la principale relève de l'existence de contraintes, réelles ou simplement perçues, associées aux fruits et légumes frais : la préparation, le savoir-faire, la conservation, les achats, les prix...
L'accessibilité regroupe toutes les initiatives qui peuvent contribuer à faciliter l'acte de consommation des fruits et légumes. L'enjeu est capital. C'est la raison ppur laquelle Interfel a créé une commission "Innovation-Accessibilité".

 

Qu’est-ce que la « Charte fruits, légumes et société » ?
La Charte recense les 10 principes fondateurs d’une alimentation équilibrée respectueuse de la santé publique de chacun ainsi que de l’environnement.
- Elle souligne en particulier l’apport des fruits et légumes frais en réponse au fléau que constitue l’obésité notamment chez les jeunes.
- Elle incite les acteurs publics et privés à s’engager et à mettre en œuvre des actions concrètes visant à augmenter la consommation de fruits et légumes frais.

 

Qu’est-ce qu’une Collectivité Pilote ?
- Une collectivité pilote est une collectivité « exemplaire » qui met en œuvre des actions originales pour favoriser la consommation de fruits et légumes frais.
- Ces collectivités, déjà expérimentées dans la mise en place de ce type de projet, peuvent faire bénéficier les autres collectivités de leur expérience.
- Leurs actions, qui sont suivies et valorisées, peuvent donc être transposables dans d’autres collectivités ou du moins servir d’inspiration aux collectivités souhaitant s’engager dans ce type de projet.

 

Qu’est-ce que le PLU ?
Vous savez probablement que certains fruits ou légumes sont commercialisés munis d’une étiquette individuelle (un sticker) apposée directement sur le produit. Ce support permet généralement d’inscrire un nom de marque ou le nom de la variété, mais on y voit aussi de plus en plus souvent un code à 4 chiffres, parfois précédé du signe dièse : c’est ce qu’on appelle un code PLU.
Ce code facilite et améliore le travail des caissières en magasin, qui rencontrent sinon des difficultés pour distinguer les variétés de fruits et légumes et par conséquent pour taper le bon code d’appel prix.
Ce système présente également un intérêt pour l’ensemble de la filière car il permet d’élargir les gammes commercialisées et de valoriser chaque variété à son juste prix.
Pour en savoir plus : dossier PLU

 

Les fruits et légumes frais sont-ils chers ?

  • Dans l’ensemble, les fruits et légumes sont bons marchés si on achète malin : en saison, en comparant les prix et la qualité. Un fruit acheté hors saison ou en tout début sera forcément plus cher qu’en pleine saison. Le consommateur ayant perdu ces repères saisonniers, n’est plus habitué aux variations brutales de prix (voir calendrier des saisons). La production de fruits et légumes est une production très aléatoire car elle dépend de nombreux facteurs comme, par exemple, le climat (gels tardifs, grêlons, etc…), la demande, les variétés, ou le calibre.
     
  • Les prix des fruits et légumes frais sont très variables (d’une saison à une autre, d’un produit à l’autre, voire même d’une semaine à une autre), essentiellement en raison des aléas climatiques. Cette variation des prix a ses avantages et ses inconvénients :

    - Un des inconvénients : le consommateur a du mal à suivre cette fluctuation des prix. Il a du mal à se repérer (connaître le "bon prix" du fruit ou du légume concerné). Chose qu'il est en mesure de faire pour d'autres aliments dont les prix sont plus stables. Nos études montrent que ce sont surtout les consommateurs occasionnels qui trouvent le prix des fruits et légumes trop élevés (étude CTIFL – juin 2006).

    - Cependant ces prix différents ont un avantage certain : nous trouvons des fruits et légumes à tous les prix sur le marché. Nous pouvons donc adapter nos achats en fonction de nos moyens ! Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses !
     
  • Le saviez-vous ?
    Un Français dépense en moyenne 0.90 euros, soit moins de 1 euro, pour acheter 600 g de fruits et légumes par jour (ce qui correspond aux recommandations de consommation des fruits et légumes du PNNS). Source : issue des données TNS Worlpanel 2006.