Créer mon compte cotisant
Je demande l’ouverture
de mon compte cotisant en ligne

Agir à l’international

Nos missions > Agir à l’international > Les négociations internationales

Les négociations internationales

L’export de fruits et légumes frais en quelques chiffres*

Avec une production annuelle moyenne de 2 750 000 tonnes, la France est le 4e producteur européen de fruits frais.

Sur ces 2 750 000 tonnes, 930 000 sont exportées, soit environ 34 % de la production.

77 % partent à destination de l’Union européenne et 23 % des Pays Tiers. La pomme arrive en tête des fruits français commercialisés à travers le monde.

* Sources : Agreste ; Douanes françaises.

34 %
de la production française de fruits frais est exportée

Les négociations commerciales

Parce que le commerce international implique forcément des relations optimales avec les pays extérieurs, le service Relations internationales d’Interfel, appuyé par la Commission internationale, œuvre au quotidien afin d’entretenir les partenariats déjà établis et négocier l’ouverture de nouveaux marchés.

En 2016, pour la deuxième année consécutive, les exportations françaises à destination des Pays Tiers ont continué de baisser (-7 %) en volume. L’embargo russe explique en partie cette baisse, mais également la mise en place de quotas d’importation à destination de l’Algérie.

Sur les marchés européens, les exportations ont aussi diminué de 8 % en volume. Le marché allemand a été beaucoup moins dynamique que les années précédentes, pour l’ensemble des fruits et légumes frais. Malgré ce contexte difficile, de nouveaux marchés se sont ouverts pour les produits français : le kiwi au Vietnam et, en tout début d’année 2017, l’Indonésie.

Négociation internationale commerciale
Négociation internationale embargo Russie

Contexte international, état des lieux

Russie : maintien de l’embargo

Le 6 août 2014, suite aux sanctions économiques de l’Union européenne à son encontre, la Russie décrétait un embargo sur l’ensemble des produits agricoles et agroalimentaires (exceptés les vins et alcools) issus de l’Union européenne, des États-Unis, de l’Australie et de la Norvège. Cet embargo, d’une durée d’un an initialement, a été étendu et prolongé à plusieurs reprises par les autorités russes.

En juin 2016, le président de l’AFRAA (Association France Russie pour l’agroalimentaire), Éric Guasch, a accompagné en Russie le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Fekl, pour améliorer les relations avec la France. Plusieurs rencontres spécifiques ont notamment eu lieu avec les représentants de l’Ambassade de France et de l’Union européenne au cours du salon WorldFood à Moscou.

En juin 2017, l’embargo est de nouveau prolongé jusqu’à au moins fin 2018.

Les relations avec la Chine et le Vietnam

En (préciser le mois) 2016, le secrétaire général d’Interfel, Daniel Sauvaitre, a accompagné en Chine le commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural, Phil Hogan, pour mettre l’accent sur les difficultés d’accès à ce marché pour les produits européens. Une rencontre annuelle a été réalisée sous l’égide de l’association Freshfel pendant le salon China Fruit & Vegetable Trade Fair à Pékin. Les échanges ont porté sur des questions complexes, pour la plupart liées aux protocoles d’entrée des fruits et légumes en Chine, ainsi qu’aux normes très exigeantes de sécurité sanitaire et environnementale qui s’appliquent en Europe.

Dans le cadre du Conseil agroalimentaire France Chine (CAFC), des rencontres avec les autorités sanitaires chinoises (AQSIQ) ont permis d’avancer vers l’agrément de l’échalote française en Chine.

Par ailleurs, les bonnes relations entre la France et le Vietnam se sont maintenues. En effet, ces derniers ont autorisé en novembre 2016 l’importation de kiwis français. La France a également le privilège d’être le pays à l’honneur en 2017 lors du salon Foodexpo Vietnam.

Négociations internationales Vietnam

Nous contacter

19, rue de la Pépinière
75008 Paris, France

01 49 49 15 15

Nous écrire
Nous suivre