Alerte : C'est le moment de déclarer votre cotisation du 4ème trimestre, le 2ème semestre et l'année 2023. Connectez-vous.
3 janvier 2024

Interfel Île-de-France, un enjeu majeur pour la filière francilienne

Partager sur

Créé en 2019, le comité d’Interfel Île-de-France est une véritable instance de représentation auprès des collectivités, acteurs et décideurs de la région. Son objectif : construire un projet adapté aux spécificités franciliennes dans le respect de l’action collective et des consommateurs.

Interfel Île-de-France, acteur d’un enjeu alimentaire majeur

Avec la consommation de fruits et légumes frais la plus importante du territoire, la filière francilienne doit s’appuyer sur tous ses acteurs afin de produire, approvisionner et commercialiser des fruits et légumes frais de toutes origines. En 2019, les 17 300 entreprises de la filière francilienne réalisent un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros au stade de la consommation.

Avec 90 % de fruits et légumes frais qui ne proviennent pas d’Île-de-France, le comité a pour ambition de développer la production pour répondre aux attentes des Franciliens et travaille à renforcer l’attractivité de ces métiers pour favoriser de nouvelles installations.

Le Comité entend soutenir tous les modes de production, qu’ils soient conventionnels, certifiés Bio ou démarche HVE (Haute Valeur Environnementale) et quelle qu’en soit leur origine (produits locaux, produits provenant d’autres régions ou pays).

La filière Île-de-France en chiffres

L’Île-de-France est la première région française de consommation de fruits et légumes frais, avec 962 000 tonnes consommées chaque année.

  • 183 kilos de fruits et légumes frais sont achetés par les ménages chaque année (moyenne 2018-2020)
  • 105 500 tonnes de fruits et légumes frais sont produites
  • 10 % de la consommation en fruits et légumes des Franciliens est produite
  • 5 800 points de vente différents, dont le Marché d’Intérêt National de Rungis, plus grand marché de fruits et légumes frais en Europe (volume annuel moyen 1 200 000 tonnes de fruits et légumes)
  • 9 milliards de repas sont servis par an (hors tourisme), dont 650 millions par la restauration collective.