Créer mon compte cotisant
Je demande l’ouverture
de mon compte cotisant en ligne

Quoi de neuf ?Tous nos événements et actualités

Posté le 22 février 2020

Interfel et le CTIFL s’engagent

Interfel et le CTIFL s’engagent pour la réduction de l’impact des emballages plastiques dans la réduction de l’impact des emballages plastiques dans la filière fruits et légumes.

Particulièrement conscients de l’importance de faire évoluer ses pratiques pour réduire l’impact des emballages plastiques issus de la filière « Fruits et légumes frais », les membres d’Interfel ont considéré que cette problématique faisait partie des enjeux prioritaires pour la filière en matière d’attentes sociétales et environnementales.

Pour répondre aux enjeux économiques et techniques posés par cette problématique, les métiers de la filière ont engagé, dès 2018, plusieurs types d’actions :

  • Identification, par le CTIFL, des alternatives aux emballages plastique : décryptage des terminologies complexes utilisées pour qualifier ces alternatives, identification des fabricants, étude de l’efficacité des matériaux. Ces travaux ont donné lieu à la publication d’un article dans Infos CTIFL en novembre 2019
  • Etude, par le CTIFL, de la perception des consommateurs face à des prototypes d’emballages biosourcés (exemple sur des barquettes de fraises). Ces travaux donneront lieu à la publication d’un article dans Infos CTIFL au mois de mars 2020.
  • Conduite d’une étude, par Interfel, avec le co-financement de FranceAgrimer, comprenant :
    • Une analyse économique du marché (quelle offre, quelles tendances d’évolution, quelle place du préemballé,…)
    • Une enquête auprès des consommateurs (quelle perception des emballages ? quel niveau d’acceptation de tel ou tel matériau ?,…)

Les résultats de ces travaux seront connus courant mars 2020.

Le saviez-vous ?

Les fruits et légumes frais représentent moins de 1,5 % des emballages plastiques du secteur alimentaire.
La raison ? La majorité des fruits et légumes frais vendue en magasins et sur les marchés se fait en vrac. En 2018, ils ont représenté 63% des achats des ménages contre 37% (1) des fruits et légumes frais vendus emballés.

De plus, 70 à 80 % (2) du plastique utilisé, notamment pour les barquettes est recyclable.

Pourquoi certains fruits et légumes frais sont vendus emballés ?

Pour éviter qu’ils ne s’abiment :

  • Certains fruits et légumes, extrêmement fragiles et sensibles aux chocs, ne peuvent être vendus à l’unité. C’est notamment le cas des petits fruits ou encore des fraises… Ils sont, de ce fait, vendus emballés en barquette plastique ou carton.
  • La grande majorité des fruits et légumes frais est sensible aux manipulations. Dès qu’un produit est touché ou manipulé, sa qualité est dégradée, notamment pour les produits «mûrs à point ».
  • Certains fruits et légumes frais nécessitent un emballage « technologique*», c’est notamment le cas pour ceux sensibles à la lumière comme les endives ou encore les asperges. C’est pourquoi ces derniers sont conditionnés dans des sachets micro-perforés limitant le changement de couleur des produits.
  • Certains fruits et légumes frais sont plus sensibles et nécessitent des précautions sanitaires. C’est notamment le cas des fruits et légumes crus prêts à l’emploi qui sont mis dans des sachets ou barquettes plastiques fermés.

Pour mieux différencier les choix proposés aux consommateurs :

  • L’emballage permet de mieux identifier les démarches spécifiques et répondre à la demande des consommateurs : signes officiels de qualité dont le Bio, démarches environnementales, démarches collectives spécifiques, …

Pour plus de praticité et facilité de consommation :

  • Avocats, mangues prêts à consommer, ananas prédécoupé vendu à la pièce, légumes pour pot-au-feu, ou légumes ratatouilles… De nombreux fruits et légumes frais sont présentés sous différentes formes pour simplifier les préparations et ainsi faciliter votre quotidien.

 

Une concertation nécessaire pour atteindre les objectifs visés par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire

 

L’Interprofession demande à ce que cette loi ainsi que les décrets d’application qui en découlent pour le secteur des fruits et légumes frais, soient compatibles avec des délais d’application conformément aux réalités de la consommation, aux réalités économiques, à la limitation du gaspillage alimentaire et à la faisabilité technique pour l’ensemble des produits et des marchés.

 

Retrouvez la lettre ouverte d’Interfel à Brune Poirson, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire.

 

(1)Source : Kantar 2018

(2)Source : Dossier de synthèse EMBALLAGE DES FRUITS ET LEGUMES – Fonctions, économie, matériaux et innovations (CTIFL, Février 2020)

* Concept innovant répondant en tous points aux exigences du marché actuel, économique,écologique, recyclable et très performant dans ses aspects techniques.

Partagez sur :Share on FacebookTweet about this on Twitter

Nous contacter

97 Boulevard Pereire,
75017 Paris – FRANCE

01 49 49 15 15

Nous écrire

J’ai lu et accepte les conditions d’utilisation concernant la collecte de mes données.
Nous suivre